Newsletter

Pourquoi je ne maigris pas?

 

La semaine dernière nous avons vu les mensonges sur la nutrition. Cette semaine nous allons voir pourquoi vous n’arrivez pas à maigrir.

Certaines personnes n’arrivent pas à perdre du poids. Il faut tout d’abord trouver la sources de ces kilos en trop et connaître ce qui rend la perte trop difficile.

Voici les 18 principales raisons:

1, Vous mangez sans égard à vos signaux de faim
Beaucoup de personnes, avouent ne presque jamais ressentir la faim. Ce qui signifie qu’ils mangent presque toujours avant qu’un besoin physiologique se manifeste.
Leurs raisons de manger sont : l’heure, les émotions (positives ou négatives), la peur d’avoir faim, ou de manquer, …. Lorsque nous mangeons sans avoir faim, nous ne savons pas quand s’arrêter.
La satiété se ressent uniquement lorsque nous avons faim.
C’est pour cela, qu’il est important de revenir à la base, de s’écouter : écouter ses signaux de faim pour mieux gérer votre perte.

2. Vous alternez trop souvent les périodes de laisser-aller et de restriction alimentaires
La semaine, vous faites TROP attention, vous mangez en petites quantités et le week end arrive ou les vacances et vous vous laissez aller et mangez ce qui vous tente sans égard à votre faim.
Commencez donc par manger raisonnablement 7 jours sur 7, sans interdits.

3. Vous avez essayé tous les régimes
Les régimes drastiques, ça vous connaissez!  
Suite à un régime stricte, seule une infime proportion de gens ayant perdu du poids réussit à conserver cette perte. Les autres, malheureusement reprennent leur poids de départ et même plus… C’est ce qu’on appelle le cycle du yoyo (perte et reprise de poids continuellement).
Apprenez dès à présent à manger équilibré, sans régime trop strict, et vous pourrez tenir à long terme.

4. Vous avez un métabolisme de base faible
Depuis tout jeune, vous avez tendance à prendre du poids facilement.
Il se peut que votre métabolise soit plus bas que la moyenne et il vous faut donc avoir une alimentation saine et faire de l’exercice pour pouvoir créer un déficit et donc perdre du poids.

5. Vous avez un apport en calories journalier trop faible
Mangez peu ne signifie pas que vous maigrirez plus vite. Bien au contraire, mangez peu signifiera que vous passerez en mode stockage: votre organisme a une mémoire et le fait de peu lui donner pendant un ou plusieurs repas  passera en mode stockage de reserve: en effet il aura peur de retomber dans la restriction  donc il stockera en vue d’une éventuelle autre famine.  

6, Vous utilisez la nourriture comme récompense ou réconfort
Apprenez à différencier votre faim d’une fausse faim. De nombreuses personnes mangent lorsqu’ils ressentent des émotions comme la tristesse, la peine, la colère… Ils vont grignoter pour apaiser leur état ou même se récompenser après une réussite ou un effort.
Il suffit dans ce cas, de se féliciter ou se consoler autrement que par la nourriture. Faites une liste des activités que vous aimez et fixez-la sur votre frigidaire.
Lorsque vous aurez envie d’ouvrir vos placards, suite à ces fausses faims, vous saurez remplacer ces grignotages par une de vos activités préférées.

7 Vous manquez de sommeil
Le manque de sommeil favorise la consommation d’aliments riches en gras. De nombreuses études ont démonté que ‘mal ou peu dormir’ auraient des conséquences négatives sur notre alimentation.
En effet, lors d’un sommeil court, la ghréline (l’hormone de la faim) est stimulée (donc augmentation de la prise alimentaire pendant la journée), et la leptine (hormone de la satiété) est inhibée (donc diminution du sentiment de satiété).
Lorsque l’on ne dort pas suffisamment , la zone de cerveau qui évalue la satiété est déréglée et celle qui évalue les envies irrationnelles est encouragée.
Lorsque nous sommes privés de sommeil, nous avons tendance à nous tourner vers des aliments caloriques : nous sommes fatigués et nous pensons que pour nous rebooster , nous avons besoin de ces aliments.
Pour mieux gérer votre poids, commencez par mieux gérer votre sommeil.

 

8. Vous passez trop d’heures devant vos écrans
Quelque soit le type d’écran que vous avez devant vous, la prise de poids est conséquente:
Pour la télévision: l’augmentation de la consommation de nourriture est reliée au nombre de publicités alimentaires qui sont diffusées.
Pour l’ordinateur : un travail mental soutenu engendre un stress qui nous pousse à manger au-delà de notre faim réelle.
Les recommandations sont: 2 heures maximum de télévision par jour et questionnez-vous avant de vous précipiter sur un aliment.

9. Vous cuisinez peu
Vous avez souvent tendance à consommer des plats préparés pour une question de rapidité. Cependant le meilleur moyen pour contrôler la qualité des aliments est de cuisiner soi-même ses plats.
Evitez les aliments transformés: repas surgelés, boissons sucrées, …. leur teneur en sucre, gras et sel joue sur les hormones notamment la ghréline.
Il ne faut pas être un cordon bleu pour cuisiner bon et équilibré, rejoignez le groupe Recettes faciles et lights: RFL si vous souhaitez des idées de recettes faciles à réaliser.
Vous pouvez aussi suivre mes vidéos Youtube.

10. Vous mangez toujours dans de gros plats
Depuis 1960, la grosseur de nos vaisselles a augmenté de 36%. Aujourd’hui la tendance est aux grands plats: de grandes assiettes carrées, des grands verres à vin ….
Ces nouveaux formats nous poussent à consommer plus d’aliments: puisqu’il est difficile de laisser de la nourriture dans son assiette.
Il est donc préférable d’utiliser des plus petites assiettes ( voire même des assiettes desserts) pour réduire nos portions ingérées.

11. Vous ne prenez jamais de collation
Pour mieux gérer son poids, il est conseillé de prendre une collation vers 16 heures. Elle permet d’éviter une baisse d’énergie entre le déjeuner et le dîner et aussi la grosse fringale avant le souper.
Idéalement prenez une collation saine et protéinée ( par exemple noix ou des fruits) au travail ou même en voiture afin de ne pas se précipiter sur des aliments non nutritifs lorsque vous aurez faim.

12. Vous sautez des repas
Il ne faut pas sauter des repas pour perdre plus ou plus vite. Bien au contraire, sauter un repas aura de mauvaises percussions sur le repas d’après et vous pourrez à nouveau tomber dans le mode stockage de réserves.

13. Vous mangez trop peu
Vous n’êtes pas obligé de prendre un grand petit-déjeuner. Cependant prenez quelque chose même léger pour ne pas affecter la consommation de nourriture à la hausse au cours de la journée.
Emportez un fruit, ou un yaourt 0% par exemple au bureau.

14. Vous prenez des médicaments qui empêchent la perte de poids
Certains médicaments affectent notre métabolisme. C’est le cas de ceux qui traitent la dépression, la crise d’épilepsie (quelques noms: Remeron, Megace, Zyprexa, … ).
Même si vous prenez un de ces médicaments qui favorise la prise de poids, ne les arrêtez pas mais parlez-en d’abord avec votre médecin pour trouver les solutions possibles.
 
15. Vous ne consommez pas d’aliments assez rassasiants
Le modèle alimentaire le plus associé à un poids santé est le modèle méditerranéen. En effet, consommer des fruits, légumes, poissons, fruits de mers, produits laitiers faibles en gras, légumineuses et noix sont favorables à une perte de poids sur du long terme.
Les aliments non rassasiants ne vous apporteront aucune valeur nutritive et aucune énergie « utile ». C’est le cas de l’alcool, les grains raffinés et les breuvages sucrés.

16. Vous n’appréciez pas l’activité physique que vous pratiquez
Il a été prouvé que percevoir son activité physique comme une corvée augmente notre consommation de nourriture. Ainsi, pratiquer un exercice sans plaisir amènerait à manger des sucreries, des desserts, des collations moins saines pour compenser le manque de plaisir pendant l’exercice.
Cependant une personne qui perçoit l’activité physique comme plaisante a tendance à veiller à son alimentation.
Il est important de choisir une activité qui vous plaise: commencez d’abord par savoir si vous préférez les cours en groupes ou seuls. Si vous préférez les cours en groupe, optez pour la zumba, danse, pilates, boxe …. et si vous préférez faire seul: inscrivez-vous en salle et trouver la machine (idéalement les machines) qui vous fera aimer votre sport.

17. Vous avez un niveau de stress élevé
Lorsque nous sommes exposer au stress, le corps amène à fabriquer des glucocoticoïdes : des hormones qui interviennent dans la libération d’énergie.
La libération de ces hormones va augmenter le niveau d’insuline dans le sang qui sert à faire pénétrer le sucre dans les cellules de notre corps. Ce mécanisme favorise une transformation du sucre en triglycérides, un type de gras, et ce dernier s’accumule dans l’abdomen. Ainsi, une exposition répétée au stress combinée à une consommation d’aliments riches en gras et/ou en sucre peut accroître l’accumulation de la graisse abdominale.
Pour moins stocker les calories, apprenez à diminuer votre stress.

Il existe aussi une autre raison qui explique pourquoi le stress défavorise une perte de poids:
Le cortisol qui est l’hormone de stress lorsqu’elle est activée, empêche les autres hormones (leptine, ghréline) de fonctionner correctement.

18. Je mange pourtant sainement
Apprenez à écrire dès que vous mangez un aliment, vous verrez qu’il y a trop souvent une bouchée de la fin du repas des enfants, le gouter par ci etc.. En tenant un journal alimentaire vous prendrez conscience de ce que vous mangerez.


En conclusion plusieurs causes expliquent la difficulté que vous avez à perdre du poids. Commencez d’abord par gérer vos comportements en combinant votre style de vie et horaires pour que ces changements dureront dans le temps.