Newsletter

Les plus gros mensonges sur la nutrition

Partie 1

 


Nous entendons trop souvent ces ‘oui-dire’ qui sont des mensonges et qui nuisent gravement à la santé.

Voici la liste des vraies VERITES:))

1. Boire un verre de jus d’orange le matin
La plupart des gens disent qu’il faut voir un bon verre de jus de fruits frais le matin.
et pourtant … C’est FAUX .
Un verre de jus d’orange (même fait maison) contient autant de sucre qu’un Coca Cola, avec les mêmes effets négatifs sur la santé.

Quels sont les effets que produisent ce verre soit -disant bon pour la santé?
Tout d’abord,  un seul verre de jus de fruit contient le sucre de 2 oranges donc pour un litre de jus, il faut compter 2 à 3 kilos d’oranges.
De plus, les fibres du fruit ont l’avantage de « ralentir » le passage du sucre dans le sang. Lorsque le fruit est réduit en jus avec des fibres inexistantes. Il y a donc une augmentation brutale du taux de sucre dans le sang et force le pancréas à injecter une dose massive d’insuline pour rétablir la situation.
Le résultat au bout de 2 heures, c’est l’hypoglycémie : pic de sucre dans la sang, la glycémie va donc diminuer soudainement et va provoquer un manque de sucre.
Ce qui favorise un grignotage sucré pour se sentir mieux. Au bout de quelques mois, c’est la prise de poids et au bout de quelques années, c’est l’ensemble de nos cellules qui sont endommagées.
Voici ce que produisent les sucres « rapides » sur notre organisme.

2. Il faut manger « un peu de tout »
Combien de fois nous entendons qu’il faut manger un peu de tout. Si l’on suit cette logique, cela voudrait dire qu’il faut manger « un peu de frites », « un peu de poisson pané », « un peu de bonbons », « un peu de viennoiserie », …
C’est là où le problème existe. Il y a des années toutes ces bêtises n’existaient pas ou peu, et aujourd’hui nous connaissons une jungle alimentaire.
Il faut aujourd’hui manger le plus possible de bons aliments et le moins possible des mauvais.

Manger de « tout » est d’autant plus inadapté qu’il existe des catégories d’aliments qui ne conviennent absolument pas à certaines personnes:
Par exemple les féculents sont idéaux pour les sportifs mais ne le sont pas pour les diabétiques. De même pour le lait et le blé qui doivent être consommés avec modération par ceux qui les tolèrent et doivent être bannis pour ceux qui les digèrent mal. Ces derniers n’en mangeront pas du tout, mais cela n’a pas d’importance car le lait ou les céréales contiennent des nutriments que nous pouvons trouver dans d’autres aliments: certains choux contient plus de calcium que le lait par exemple.

3. Ne mangez pas plus de 4 oeufs par semaine
'Les oeufs sont pleins de cholestérol et il faut les limiter', Cette devise que nous avons tous enregistré n'est pourtant pas authentique.
De nombreuses études ont démontré que ce slogan des années 1970 est faux: le cholestérol contenu dans les aliments n’a aucune influence négative sur le cholestérol.
Comment? En effet, c’est le foie qui produit l’essentiel du cholestérol. Lorsque nous consommons un aliment contenant du cholestérol, le foie réduit d’autant sa « propre » production. C’est pourquoi vous pouvez avaler 3 oeufs par jour sans que votre LDL (mauvais cholestérol) ne bouge. Il y a donc aucun risque pour notre coeur.
D’autres études ont prouvé que les personnes consommant beaucoup d’oeufs n’ont pas plus de risque que les autres de développer une maladie cardiaque.
Ce sont toutes ces preuves qui ont permis aux autorités américaines en 2016 de publier une recommandation officielle qu’il est totalement inutile de réduire sa consommation d’aliments riches en cholestérol. Sachant que ces aliments sont souvent sains: comme les fruits de mer, les sardines, les oeufs.

Rappelons que le blanc d’oeuf est composé à 100% d’excellentes protéines et que le jaune est rempli de vitamines : A, B2, B6, D, E, K…. et surtout d’un antioxydant qui protège notre mémoire, appelé la choline.

4. Remplacez votre beurre par de l’huile de tournesol
Dans les années 1970 (encore), les gens ont commencé à dire qu’il fallait remplacer les graisses animales, comme le beurre, par des huiles végétales comme l’huile de tournesol ou de maÏs. Aujourd'hui ces 2 huiles font parties des aliments les plus nocifs qui existent. Elles sont bourrées d’omégas-6 (dangereux lorsqu’ils sont consommés en excès) et ils augmentent et favorisent le surpoids et le diabète mais aussi les crises cardiaques.

Une première étude a été faite en 2010 sur ce sujet et en avril 2016 et elles ont toutes les deux conclues qu’il n’existait aucun lien entre la consommation de graisses animales (dites saturées) et le risque de maladie cardiaque.
Pour cela plus de 9000 personnes ont suivi un régime alimentaire spécifique: la moitié d’entre eux ont suivi un régime alimentaire classique relativement riche en graisses saturées: avec beurre, fromage et viande et la deuxième moitié s’est vu priver d’une bonne partie de graisses à part l’huile de maÏs.
En 5 ans, les cobayes du 2e groupe ont eu 2 fois plus de crise cardiaque que ceux du premier.


C’est pour cela, qu’il faut consommer des huiles comme l’huile d’olive ou de colza et non des produits industriels comme l’huile de maïs ou de tournesol.

5. Mangez gras est mauvais pour la santé
L’être humain peut se passer de sucre (car il peut produire du glucose à partir de ses réserves de protéines et de graisses) mais il ne peut pas se priver de bonnes graisses.

Prenons l’exemple des omégas-3, nous sommes incapables d’en fabriquer nous-mêmes et pourtant ils sont si précieux pour le bon fonctionnement de notre cerveau et de notre coeur.

C’est pourquoi notre alimentation doit comporter des graisses comme l’huile de colza, ou même des sardines qui sont riches en oméga-3.

Se priver d’aliments gras seraient se priver d’aliments comme:


- L’avocat: riche en fibres et en potassium
- Le chocolat noir: bourré d’anti oxydants
- Les amandes et de noix: pleines de vitamines

Des autres avantages: le gras donne le goût aussi à vos recettes, les sauces, ou même les assaisonnements et c’est ce, qui nous fait tenir. En effet, les graisses n’ont pas le même effet de satiété que les glucides.
Plus vous mangerez des sucres rapides, plus vous aurez envie de vous jeter sur des aliments les moins recommandables (comme des glaces ou friandises).

Faites attention aussi car manger moins gras nous pousse à manger plus de féculents .

Il est donc important de ne pas manger SANS GRAS mais de MANGER GRAS en plus petites quantités.


La semaine prochaine :
La suite des plus gros mensonges sur la NUTRITION.